Portait de Géraldine Dumesnil, Conseillère communications

Géraldine Dumesnil, notre Conseillère en Communications, est une force motrice de dynamisme et de créativité. Son parcours international et diversifié l’a préparée à embrasser l’innovation et à mettre l’humain au centre de ses actions. Elle contribue activement à mettre en lumière les activités de l’Institut TransMedTech, apportant une énergie positive et une vision collaborative.

Parlez-nous un peu de vous.

Après des études en commerce international où la seule chose qui me stimulait était de voyager à travers le monde, je me suis finalement tournée vers les arts graphiques et la communication, et suis partie faire mes études à Londres, UK.

L’avantage de la communication, c’est qu’aucune journée ne se ressemble et on touche à pleins de domaines : aussi bien les réseaux sociaux, le graphisme, l’écriture, le Web, la photo, l’événementiel, etc.

On peut travailler dans toutes sortes de secteurs. J’ai évolué dans des secteurs aussi variés que les jeux pour enfants, l’agro-alimentaire, l’entrepreneuriat et maintenant la medtech.

Je suis de nature curieuse et nomade. J’ai vécu dans 3 pays (France, Angleterre, Canada (Québec), et j’ai la capacité de m’adapter facilement à différents environnements et personnalités aussi. C’est une compétence fondamentale également, je pense, pour travailler dans un écosystème d’innovation.

Pourquoi avoir choisi l’iTMT?

Mes carburants sont la créativité, l’humain, l’innovation, la collaboration et la cocréation.

En tant que Conseillère Communications à l’iTMT, je restais dans mon domaine d’expertise qui est la communication, tout en intégrant un milieu (le Living Lab) qui me parlait et correspondait à mes valeurs.

C’est un travail que j’ai la chance de faire en équipe, créant des échanges stimulants et constructifs, afin de pousser la créativité toujours un peu plus loin.

Quant aux technologies médicales, c’est un monde que j’ai découvert et que j’aide à vulgariser en même temps que je me familiarise avec.

Quelles sont vos valeurs de travail et dans la vie en général?

La liberté, la bienveillance et la justice. Des valeurs que j’aime retrouver aussi dans mon travail. En intégrant l’Institut TransMedTech, j’ai apprécié leur volonté d’être attentif à l’ÉDI, un combat que je mène depuis des années, bien avant que cela soit « à la mode »; au delà d’une valeur, c’est un crédo.

Il y a différentes manières de voir la réussite ou le succès. Pour vous, ça serait quoi?

Avoir un impact positif dans la vie des gens.

Cette année, j’ai eu la chance d’organiser un panel sur l’hôpital du futur lors d’Effervescence, avec une animation circassienne des 7 doigts de la main. Un pari réussi de vulgarisation de la science par les émotions, qui a connu un grand succès dans un domaine où l’art est encore très peu exploité… et pourtant, il y aurait tellement à faire, car c’est, pour moi, un véhicule de vulgarisation extraordinaire. Les artistes nous permettent de réfléchir différemment, et dans un monde ultra-connecté, le marketing expérientiel va devenir un incontournable. Pour moi, ça aussi, c’est de l’innovation.

J’aime aussi beaucoup l’approche Design Thinking qui permet de réfléchir à des problématiques données et de trouver des solutions collaborativement, donnant naissance à des idées généralement innovantes qui ont un impact positif et une valeur significative, car ensemble on va plus loin, et j’aime rêver à un monde meilleur.

L’innovation technologique oui, mais elle doit être sociale avant tout. Et je le martèle souvent : quel est la place de l’humain? dans tout ce que l’on fait.

Une personne qui vous inspire et pourquoi?

Le Dr Mukwege, l’homme qui réparait les femmes, gynécologue congolais de renommée internationale. Un homme extraordinaire plein de bienveillance, résilience, et qui a compris que le combat des femmes n’était pas juste une affaire de femmes, mais l’affaire de tous. Il s’en vient d’ailleurs à Montréal en décembre.

Vos passions en dehors du travail?

Les voyages bien sûr. J’aime découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles cultures, échanger avec les gens, etc.

J’aime aussi la nature en général (mais pas les bibittes!), le ski l’hiver et le paddle l’été. C’est, pour moi, la meilleure manière de me ressourcer.

J’aime aussi danser, tout particulièrement la salsa que je pratique depuis des années.

Quel métier rêviez-vous de faire quand vous étiez petite?

J’adore les animaux, donc toute petite je voulais être vétérinaire, mais j’ai vite compris que ce n’était pas du tout un métier où on passait son temps à faire des câlins aux animaux.

J’ai ensuite longtemps voulu être journaliste, j’ai toujours aimé lire, écrire, refaire le monde; et aller dans l’espace était un de mes rêves, juste voir la terre d’en haut, les étoiles, me retrouver en apesanteur.

Aujourd’hui, en tant que Conseillère Communications, j’écris régulièrement sur différents sujets, que ce soient des blogues ou sur les médias sociaux et, à l’iTMT, nous travaillons actuellement sur des projets de recherche sur la santé dans l’espace et j’ai des étoiles qui pétillent dans les yeux à l’idée de voir de tels projets se concrétiser un jour.

Si j’étais…

Si j’étais un des cinq éléments, je serais… la mer
Si j’étais une couleur, je serais… le turquoise
Si j’étais un artiste, je serais… Gustav Klimt
Si j’étais un sport, je serais… n’importe quel sport sur l’eau ou dans les airs
Si j’étais une chanson, je serais… Dancing Queen d’ABBA
Si j’étais un dessert, je serais … une crème brulée
Si j’étais un verbe, je serais le verbe… découvrir
Si j’étais un pays, je serais… la Suisse