Michelle Poulin

Michelle Poulin, Secrétaire scientifique

Michelle est Secrétaire scientifique à l’Institut TransMedTech depuis 2018. C’est la gardienne des ponctuations, mais aussi du bon français et des traductions en bonne et due forme.

Parle-nous un peu de ton parcours :

Je suis diplômée de l’Université McGill avec un baccalauréat en études françaises, volet traduction. Après les études, je voulais voyager et voir du pays et le monde et je suis donc partie pour l’Europe.

Ma tournée terminée, trouver du travail devenait la priorité. Je me suis retrouvée dans le milieu hospitalier en obtenant un emploi à l’Hôpital général juif où j’ai œuvré pour une quinzaine d’années au sein de différents services.

Par la suite, j’ai obtenu un contrat de travail comme coordonnatrice de projet pour une équipe de chercheurs à l’Université de Calgary. Je me suis donc retrouvée dans le secteur de la recherche plutôt que dans celui du milieu hospitalier qui m’était plus familier. Ce fut une découverte du monde de la recherche.

Plus tard, j’ai décidé de m’inscrire à l’Université de Montréal pour compléter deux certificats pour parfaire certaines notions en rédaction professionnelle et en traduction, ce qui m’a donné l’occasion d’explorer le travail comme travailleuse autonome pour quelques années.

Après, j’ai obtenu un contrat de travail pour l’Institut de recherche du CUSM à titre de coordonnatrice de projet pour une chercheuse qui gérait un programme d’autogestion des soins pour les personnes souffrant de douleurs chroniques ou de certaines maladies chroniques. Une expérience fort intéressante.

Enfin, en juin 2018, j’ai rejoint l’équipe de l’Institut TransMedTech!

Quelle est ta mission à l’Institut TransMedTech?

Depuis mon embauche chez TransMedTech, à titre de secrétaire scientifique, mon rôle est d’apporter du soutien administratif de tout genre aux collègues. Mais, je dois dire que je m’intéresse particulièrement à tout ce qui touche la langue : la rédaction, la révision linguistique, ou la traduction. À la recherche de coquilles, retravailler un paragraphe, ou encore, de proposer une ou des modifications pour peaufiner un texte ou une traduction quelconque, etc. J’ai un intérêt particulier pour les langues et les mots.

Outre les questions de langue, des chercheurs de nos institutions partenaires sollicitent mes services pour des demandes de mise à jour de CV. J’en ai fait un bon nombre jusqu’à maintenant. Une tâche assez ardue et méticuleuse dans certains cas. Je suis moi-même méticuleuse, donc ce type de travail me convient parfaitement; c’est un peu le reflet de qui je suis.

J’ai un intérêt particulier pour les langues et les mots.

Michelle Poulin

Décris un jour où tu viens de passer la meilleure journée de travail de ta vie. Qu’est-ce qui, dans cette journée, t’a rendue si heureuse?

Chez TransMedTech, ce fut le jour où j’avais terminé la révision linguistique d’un document assez volumineux – le rapport d’activités de mi-parcours – un document de quelque 90 pages en totalité, incluant les versions en français et en anglais. Tout un travail d’une belle collaboration au sein de l’équipe!

Je me souviens aussi d’une autre journée en particulier où, en tant que coordonnatrice de projet dans mon travail au CUSM, j’ai réalisé que ce que l’on faisait, en offrant aux patientes et patients qui participaient à un programme d’autogestion des soins pour les personnes vivant avec des douleurs chroniques ou maladies chroniques, avait un réel impact dans leur quotidien, et surtout, d’en être témoin.

Par d’autres moyens, l’Institut TransMedTech vise aussi à répondre aux besoins du milieu de la santé, y compris ceux des patientes et patients afin de leur offrir d’autres options pour qu’ils parviennent à mieux gérer leurs soins de santé. Il y a donc quelques années, tous les membres de l’équipe TransMedTech assistaient, ou participaient, à une conférence ouverte au grand public où plusieurs patients exprimaient leurs défis de tous les jours. Cette journée s’est révélée significative pour moi car, encore une fois, je me suis dit que ce que l’on fait chez TransMedTech a une grande valeur.

Quelles sont tes valeurs de travail et dans la vie en général?

Au travail, convivialité, respect mutuel et entraide. Sans oublier priorisation des tâches à accomplir. Ensuite, faire le travail dans les délais requis avec rigueur et souci.

Dans la vie en général, l’intégrité, l’empathie, et l’entraide sont importantes à mes yeux, mais celles-ci s’appliquent tout aussi bien en contexte de travail.

Il y a différentes manières de voir la réussite ou le succès. Pour toi, ça serait quoi?

Selon moi, tout dépend du contexte et de la vision que l’on se fait de la vie. En somme, se fixer des objectifs et de trouver les moyens pour y parvenir. Tout peut être un succès ou une réussite sur le plan professionnel ou personnel. Cela doit être déterminé par soi-même.

Quel métier rêvais-tu de faire quand tu étais petite?

J’aimais beaucoup dessiner et créer des personnages, et surtout, de leur confectionner des habits, même sur papier. Évidemment, j’adorais me déguiser pour l’Halloween et de fabriquer mon propre costume de Big Bird!

Une personne qui t’inspire et pourquoi?

Ma sœur, immensément courageuse, résiliente et toujours à la recherche de solutions pour pallier ses difficultés de santé. D’un optimisme inébranlable, elle reste joviale malgré tout. Cela me rassure et m’impressionne.

Quelle(s) lecture(s) nous recommanderais-tu?

Totem Poles and Tea : Il s’agit d’un récit historique relatant l’aventure d’une jeune infirmière qui voulait explorer les anciens villages des peuples autochtones habitant la côte ouest de la Colombie-Britannique dans les années 1930s. Plein d’humour et de tristesse par bouts.

Life Before Man : de Margaret Atwood. Une lecture fascinante! Ou autres livres de Margaret Atwood, une romancière immensément prolifique!

Source :
Service des Communications, 
Institut TransMedTech