Karine Genest et son équipe

Portrait de Karine Genest, Directrice des opérations et des communications

« Peu après avoir terminé mon MBA, l’opportunité de travailler chez TransMedTech s’est présentée
et j’ai sauté sur l’occasion, car le poste regroupait tous mes intérêts,
soit la recherche universitaire, le domaine de la santé et l’administration. »

Karine Genest

Karine Genest fait partie de l’équipe de l’Institut TransMedTech depuis le tout début, et au fil du temps, a su contribué à son implantation et à sa pérennisation. En tant que directrice des opérations et des communications, c’est une cheffe d’orchestre hors-pair.

Parle-nous un peu de ton parcours :

Depuis que je suis toute petite, j’ai toujours été attirée par le milieu de la santé.

Après avoir terminé mes études collégiales en sciences de la santé, je me suis inscrite au baccalauréat en biologie dans le but de faire le saut en médecine par la suite. J’adorais les cours de biologie humaine, mais disons que les cours sur les cycles de vie des fougères m’intéressaient un peu moins…

Après un an en biologie, j’ai changé de programme pour aller étudier en kinésiologie, ayant toujours été très sportive. J’ai adoré mes trois années de bac en kinésiologie, et j’ai décidé de poursuivre mes études à la maîtrise, plus précisément en biomécanique. Durant mon programme de maîtrise, j’ai étudié les patrons de forces musculaires des muscles du tronc lors d’efforts isométriques.

Par la suite, j’ai travaillé comme professionnelle de recherche au Centre d’action en prévention et réadaptation de l’incapacité au travail (CAPRIT) de l’Université de Sherbrooke à Longueuil, où je coordonnais un programme de formation stratégique des IRSC sur la prévention des incapacités au travail. Ce programme a été transféré à l’Université de Toronto, ce qui m’a permis de vivre une nouvelle expérience en allant travailler à Toronto pour implanter le programme là-bas. Je suis revenue au Québec après deux ans, et je suis retournée travailler au CAPRIT à l’Université de Sherbrooke à Longueuil comme professionnelle de recherche où j’ai coordonné des projets de recherche sur les troubles mentaux, les entreprises à économie sociale et le travail.

J’ai par la suite poursuivi mon parcours aux Fonds de recherche du Québec – Santé, en tant que chargée de programmes, où je m’occupais de différents programmes de subvention. Pendant mon temps aux FRQS, j’ai également complété un MBA à temps partiel (en soirée) afin de parfaire mes connaissances et compétences en administration.

Peu après avoir terminé mon MBA, l’opportunité de travailler à l’Institut TransMedTech s’est présentée et j’ai sauté sur l’occasion, car le poste regroupait tous mes intérêts, soit la recherche universitaire, le domaine de la santé et l’administration.

Ici Karine, en Cheffe de chantier lors de la rénovation des bureaux de TransMedTech en 2017.

Quelle est ta mission à l’Institut TransMedTech?

Je suis directrice des opérations et des communications. À l’égard des opérations, je m’occupe des finances, de l’administration, de la reddition de comptes et de toutes autres tâches connexes. Je me transforme également à l’occasion en technicienne TI pour mes collègues.

Décris un jour où tu viens de passer la meilleure journée de travail de ta vie. Qu’est-ce qui, dans cette journée, t’a rendue si heureuse?

La meilleure journée de travail de ma vie est une journée où l’équipe termine un dossier ou projet sur lequel nous travaillons depuis des mois. Mener à terme un projet majeur, en équipe, malgré les embûches et imprévus, est pour moi un sentiment d’accomplissement immense! Un autre type de journée de travail que j’adore est lorsque je me plonge dans la création de chiffriers Excel complexes, que je vérifie mes formules, que celles-ci fonctionnent et que tous mes chiffres balancent!

Quelles sont tes valeurs de travail et dans la vie en général?

La bienveillance, le respect, l’ouverture, la sincérité et l’entraide. J’ajouterai aussi la cohérence entre les paroles et les actions.

Il y a différentes manières de voir la réussite ou le succès. Pour toi, ça serait quoi?

Pour moi, la réussite ou le succès consiste à avoir fait de mon mieux et avoir pu contribuer positivement à la réalisation d’un projet ou d’une tâche. C’est un sentiment d’accomplissement et de bien-être où je sens que les efforts fournis ont porté fruit. Cela peut être au travail, mais aussi dans ma vie personnelle comme dans le sport ou dans un projet de rénovation ou autre.  

Quel métier rêvais-tu de faire quand tu étais petite?

Médecin, à l’urgence, dans l’action!

Une personne qui t’inspire et pourquoi?

Plusieurs personnes m’inspirent, comme mes parents, ma sœur, mes amis et collègues. Je soulignerais particulièrement ici mon ami Alex, que j’ai rencontré au MBA. Un travailleur acharné comme j’ai rarement croisé, avec des qualités humaines et professionnelles exceptionnelles.  Empathie, écoute, vision, honnêteté, ouverture d’esprit, détermination, pour en nommer que quelques-unes… Une personne très inspirante!

Quelle(s) lecture(s) nous recommanderais-tu?

Docteur Irma (les 3 tomes) de Pauline Gill. C’est l’histoire (peut-être romancée mais tout de même captivante) de la docteure Irma Levasseur, cofondatrice du CHU Sainte-Justine à Montréal et de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus à Québec.  https://www.quebec-amerique.com/livres/litterature/series/docteure-irma

Récemment, j’ai aussi commencé à écouter la saison 3 du balado Dérives, d’Oliver Bernard : Les secrets de la « mafia médicale ». C’est excellent et fascinant. Parfait à écouter dans le REM et le métro! https://ici.radio-canada.ca/ohdio

Source:
Service des Communications, Institut TransMedTech