Portrait d’Annie Levasseur, Conseillère principale – Développement de technologies médicales

Annie est la force tranquille de l’unité de codéveloppement. Elle travaille en étroite collaboration avec Marie-Pierre Faure, notre Directrice adjointe Living Lab et projets spéciaux, et a pour mission d’accompagner de manière collaborative le développement des projets au sein de l’Institut TransMedTech.

« …ma mission est de faciliter le développement de technologies médicales qui répondent
aux besoins des utilisateurs au sein du système de santé. »

Annie Levasseur

Parle-nous un peu de ton parcours :

J’ai toujours été dans le domaine académique universitaire et j’ai un profil recherche.

C’est surprenant, car plus jeune, j’avais pour objectif d’arrêter d’aller à l’école après la 6e année et de vendre des beignes chez Dunkin Donuts!

Puis plus sérieusement, je voulais être ergothérapeute. J’ai commencé avec un bac en kinésiologie qui, à l’époque, était la façon que j’avais trouvée de pouvoir intégrer le domaine de la santé.

Pendant mon bac, j’ai eu un coup de cœur pour le cours de biomécanique. 

Le développement d’orthèses, de prothèses, et d’aides techniques pour restaurer des fonctions motrices, a piqué ma curiosité.

L’utilisation des diverses technologies, outils de mesures pour quantifier tout et n’importe quoi a  attiré mon attention vers la recherche.

J’ai par la suite enchaîné avec une maîtrise sur la cinématique de l’épaule (rupture de la coiffe des rotateurs) dans un laboratoire affilié à l’ÉTS, où l’équipe de recherche faisait soit de l’analyse cinématique du genou soit de l’analyse d’images. 

Déjà à cette époque, sans trop de le savoir, j’ai été initiée à la cocréation en travaillant en binôme avec un chirurgien de l’épaule qui faisait également sa maîtrise, ainsi qu’avec des ingénieurs spécialisés en programmation et design pour m’aider à articuler divers aspects du projet.

J’ai ensuite travaillé plusieurs années dans un laboratoire de recherche affilié à l’ÉTS dans le domaine de l’ingénierie, ce qui m’a permis de développer des méthodes de travail rigoureuses et d’acquérir diverses compétences techniques à la fine pointe de la technologie.

J’ai finalement décidé de faire un doctorat en génie sur la caractérisation multimodale des adaptations osseuses ex vivo et un postdoctorat sur la culture ex vivo par simple curiosité et pour le plaisir de relever des défis et de résoudre des problèmes.

Le parcours fut plutôt long, pour une fille qui voulait arrêter en 6e année!

Quelle est ta mission à l’Institut TransMedTech?

En tant que Conseillère principal – Développement de technologies médicales, ma mission est de faciliter le développement de technologies médicales qui répondent aux besoins des utilisateurs au sein du système de santé. Mes tâches consistent à soutenir les équipes de recherche dans leurs démarches, en favorisant la recherche collaborative, en les aiguillant vers les ressources et expertises qui permettront d’accélérer ou d’optimiser leur recherche et développement.
Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas. Il y a toujours des défis à relever. C’est ça que j’aime.

Parle nous d’un projet sur lequel tu as collaboré :

Dernièrement nous avons aidé un chercheur à restructurer la définition de son projet afin qu’il soit davantage orienté vers le développement d’un produit plutôt que vers la réalisation d’une étude scientifique. Nous l’avons mis en contact avec des experts, qui au moment opportun, lui procureront des conseils en vue de faciliter la réalisation de certaines phases du projet pour lesquelles il est moins familier.

Décris un jour où tu viens de passer la meilleure journée de travail de ta vie. Qu’est-ce qui, dans cette journée, t’a rendue si heureuse?

J’aime aider et avoir un impact positif.

Une journée accomplie, c’est une journée durant laquelle j’ai le sentiment que ce que j’ai fait ou proposé a eu une utilité, et a pu servir à quelqu’un. 
L’avancement, voire l’aboutissement de projets, est ce qui me stimule.

Quelles sont tes valeurs de travail et dans la vie en général?

Humilité, entraide et coopération sont pour moi des valeurs essentielles. L’entraide et la coopération permettent d’unir les forces de chacun et de maximiser les chances de réussite.

La persévérance et ténacité sont aussi essentielles. Il n’y a rien de facile dans le chemin pour trouver des solutions. Il faut fournir des efforts, être proactif, et apprendre de ses erreurs.

Il y a différentes manières de voir la réussite ou le succès. Pour toi, ça serait quoi?

Pour moi, la réussite est quelque chose de personnel, alors que le succès est déterminé par les autres.

J’apprécie les réussites plus que le succès.
Pour moi, atteindre mes objectifs est une réussite quand, par ex., un projet aboutit et répond aux besoins et aux attentes.
C’est un accomplissement.

Le succès c’est la valorisation de l’accomplissement ou de la réussite par les autres.
J’aime être une force tranquille.

Une personne qui t’inspire et pourquoi?

Tout le monde est unique et a un petit quelque chose qui fait en sorte qu’il/elle est spécial.e, qu’il/elle peut être un exemple ou une source d’inspiration. 

Par exemple, ma mère est une source d’inspiration par sa force de caractère. Mon père, par sa patience et son calme. La facilité qu’ont certains collègues de travail à assimiler de l’information et à la synthétiser ou bien le dévouement de certains amis sont également des sources d’inspiration. Ils sont tous des modèles à leur façon et me poussent à essayer d’être une meilleure personne.

Source:
Géraldine Dumesnil
Service des Communications, Institut TransMedTech
geraldine.dumesnil@polymtl.ca